3. La commercialisation

admin 7 mai 2013 0

La mise sur marché de la production du coton peut àªtre catégorisée suivant deux niveaux.

La commercialisation primaire pendant laquelle les sociétés cotonnières (SC) achètent le coton graine auprès des producteurs de coton. Ces sociétés cotonnières (SOFITEX, SOCOMA et Faso Coton) égrènent, dans leurs usines, le coton acheté aux producteurs.

La commercialisation au niveau mondiale car dans la vente du coton (au début et durant la campagne), les SC ne vendent pas directement le produit à  des filateurs mais livrent le coton fibre aux ports d’embarquement. Ceci du fait que dans la cha&agraveîne de commercialisation interviennent les négociants qui achètent le coton fibre auprès des SC, en vérifiant la qualité et le conditionnent selon des normes requises pour le vendre aux filateurs. Les filateurs sont les acteurs finaux qui achètent la fibre de coton auprès des négociants et la transforment en fil puis en tissu.

La création de l’AICB a permis de lutter contre les fluctuations à  travers un nouveau mécanisme de fixation de prix d’achat du coton « mécanisme AICB »pour sécuriser un prix rémunérateur aux producteurs de coton. Dès lors, le prix d’achat du coton s’apprécie régulièrement et incite à  la production.

Leave A Response »