Du 23 au 27 Avril 2019 s’est tenue une séance de formation des nouveaux conseillers de l’UNPCB afin  de les situer sur leurs principales missions qui est d’appuyer les Organisations de Productions de Coton (OPC) à maîtriser leur gestion au moyen d’un système comptable transparent, à instaurer en leur sein une gestion saine et démocratique et partant, maîtriser l’endettement de leurs structures. L’objectif global visé par cette formation était donc de renforcer les connaissances des nouveaux conseillers sur les thématiques qui leur permettront de mieux assurer leur mission d’appui aux producteurs et leurs coopératives. Ainsi, les formateurs se sont appesantis sur des thématiques d’importance cruciale telles que l’organisation et le fonctionnement des OPC, les techniques d’animation de groupes, la filière cotonnière au Burkina Faso (Structuration, Fonctionnement, Outils de gestion), les rôles et attributions d’un Conseiller de Gestion et la responsabilité des Unions, les outils de gestion des OPC et de suivi du COGES, l’approvisionnement en intrants et gestion du crédit au sein des OPC. Pour M. Mady ZONGO, chef de service formation /appui aux OPC de l’UNPCB, « La formation a permis de doter les nouveaux COGES de connaissances qui les rendront efficients dans l’exécution de leur mission. Ils ont par ailleurs été imprégnés du  fonctionnement de la filière coton en général et de l’UNPCB en particulier ». Le président de l’UNPCB M. Bambou BIHOUN n’a pas manqué de passer avec  le vice-président et le coordonnateur pour adresser ses félicitations et encouragements aux nouvelles recrues. «  C’est une joie pour nous de vous accueillir dans la grande famille de l’UNPCB. Sachez que nous comptons sur vous pour contribuer activement à  la relance de la production cotonnière dans vos localités  respectives d’affectation. » S’est-il exprimé. Les nouveaux conseillers désormais outillés se sont engagés à leur tour à être entièrement disponibles pour les producteurs, à travailler avec abnégation afin d’aboutir à des résultats satisfaisants. L’UNPCB est à sa manière entrain d’apporter sa pierre à la relance de la production cotonnière.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *