DSC_0615Dans le cadre de l’organisation de la deuxième édition du SICOT, les 30 et 31 janvier 2020 à Koudougou, une série d’activités promotionnelles a été prévue par le Commissariat Général du SICOT, en vue de donner une plus grande visibilité à l’ évènement au regard de son envergure. Cette deuxième édition du SICOT s’inscrit non seulement dans un cadre de relance de la production cotonnière mais aussi des actions visant à asseoir les bases d’une transformation durable du coton. Le SICOT se veut une tribune internationale qui permet au Burkina Faso de jouer un rôle de leadership dans la production, la promotion et la transformation du coton en Afrique. Pour mieux mobiliser l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux du Coton et du Textile ainsi que les hommes de médias autour de la promotion du SICOT, une cérémonie officielle de lancement suivie d’une conférence de presse, ont eu lieu le jeudi 04 juillet 2019 à Splendide Hôtel de Koudougou.IMG-20190704-WA0036

Bien avant le début de cette cérémonie, le Ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) et sa suite se sont rendus au palais du Lalle de Koudougou, pour rendre visite aux autorités coutumières, recueillir leurs bénédictions et prières pour le bon déroulement de l’activité et pour une campagne réussie. Au cours de cette cérémonie de lancement, le Secrétaire Général du MCIA a procédé à la présentation du bilan de la première édition du SICOT ; bilan jugé assez satisfaisant au regard des partenariats noués, des retombées positives sur l’économie nationale en générale et celle de la ville de Koudougou en particulier. Le pays invité d’honneur pour cette seconde édition est la Turquie. Dans son discours, le MCIA a salué les efforts déployés de part et d’autre pour la promotion de l’or blanc et rassurer de l’engagement de l’Etat à soutenir toujours la filière cotonnière. La conférence de presse à l’issue de son intervention a permis aux hommes et femmes de médias, de trouver des éléments de réponses pertinents à leurs différentes préoccupations. C’est sous une pluie battante que le MCIA accompagné de tous les participants se sont rendus au chantier de l’usine d’égrenage de coton biologique pour une visite commentée. Le MCIA a exprimé sa très grande satisfaction quant aux taux de réalisation des travaux, la qualité des ouvrages et le respect des délais. Tout est bien qui finit bien, c’est sous des fines gouttelettes de pluie que les participants se sont dit au revoir aux alentours de 15H.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *