235 cfa le kilogramme de coton graine 1er choix*

L’Association interprofessionnelle du coton du Burkina Faso (AICB) a organisé, le jeudi 11 avril 2013, à  Ouagadougou, une conférence de presse. Elle a annoncé officiellement le prix d’achat du coton graine et celui des intrants agricoles pour la campagne 2013-2014 et donner des informations sur l’année précédente.
Quinze mille cinq (15 000) francs CFA le sac de 50kg de l’engrais NPKSB et de l’UREE. Mille deux cent vingt et un (1 221) francs CFA (sac de 45kg/ha) pour les semences vàªtues et vingt sept mille (27 000) francs CFA (dose/ha) pour le coton Génétiquement modifié (GM). Telle est l’annonce officielle des prix des intrants agricoles pour la campagne 2013-2014 faite par l’Association interprofessionnelle du coton au Burkina (AICB) lors sa conférence de presse tenue le jeudi 11 avril 2013 à  Ouagadougou.

Selon le directeur général de la SOCOMA, Ali Compaoré, ces prix ont été obtenus grà¢ce à  la subvention de l’Etat burkinabè, à  l’effort interne de la filière et des sociétés cotonnières. Il a par ailleurs indiqué que la baisse du cours du coton sur le marché mondial amorcée depuis le mois août 2012 aura des répercutions négatives sur le prix d’achat du coton graine pour la présente campagne. « Le coton premier choix sera acheté à  deux cent trente cinq (235) francs le kg et le deuxième choix à  deux cent dix (210) francs le kg contre deux cent quarante cinq (245) francs pour la campagne écoulée, soit une baisse de dix (10) F CFA », a-t-il précisé. Malgré cette baisse, l’AICB s’est fixé pour objectif de produire sept cent trente mille (730 000) tonnes de coton graine au plan national pour la campagne 2013-2014. Quant à  la campagne précédente, il a affirmé que la production nationale a enregistré une progression de l’ordre de 51%, passant de 417 000 tonnes en 2011-2012 à  630 000 tonnes pour cette campagne. Pour M. Compaoré, cette performance a été réalisée grà¢ce à  l’ardeur au travail des acteurs de la filière et aux conditions socioéconomiques favorables notamment, la baisse notable des prix de cession des intrants coton, la fixation, en application du mécanisme de lissage, d’un prix d’achat du coton graine de 245F par kilogramme, identique au prix de la précédente campagne 2011-2012. Et c’est en application des dispositions de l’article 14 du règlement du fonds de lissage amendé et pour tenir compte du niveau de production nationale de coton graine supérieur à  500 000 tonnes qu’une prime de production de 8 F CFA/kg sera reversée aux producteurs au titre de cette campagne. M. Compaoré a par ailleurs précisée que les sociétés cotonnières vont procéder à  un tirage de 9,3 milliards de FCFA sur le fonds de lissage pour se rembourser la différence entre le prix référence et le prix plancher fixé et payé suite à  la baisse entre le cours du coton au niveau mondial. Le directeur général de la Société des fibres et textiles (SOFITEX), Jean Paul Sawadogo, a expliqué aux hommes de médias que le mécanisme mis en place par le Burkina pour contrà´ler les prix est une référence en Afrique. « Chaque année, les autres pays attendent que le Burkina fixe ses prix avant de procéder aux leurs », a-t-il dit. Il a d’ailleurs lancé un appel à  l’endroit des producteurs pour plus d’engagement pour l’atteinte de leurs objectifs.

*le titre est de la rédaction du site web.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recent Comments

Aucun commentaire à afficher.