Home / Actualités / 6e BOUCLE DU COTON : le Burkina vainqueur

6e BOUCLE DU COTON : le Burkina vainqueur

Abdoul Fatao Sawadogo, de l’équipe B du Burkina est à¢gé de 19 ans. Il est l’heureux gagnant de la sixième Boucle du coton dont la dernière étape, longue de 127 km a été courue le dimanche 23 mai 2010 entre Orodara et Bobo.


Abdoul Fatao Sawadogo, de l’équipe B du Burkina est à¢gé de 19 ans. Il est l’heureux gagnant de la sixième Boucle du coton dont la dernière étape, longue de 127 km a été courue le dimanche 23 mai 2010 entre Orodara et Bobo. Un critérium dans la ville de Bobo a permis à  l’Ivoirien Bachirou Kanté de signer l’unique victoire d’étape des invités à  cette édition.
Les lampions se sont éteints sur la sixième Boucle du coton édition 2010 qui a connu la participation de dix équipes dont trois du Burkina Faso. Comme à  l’accoutumée, c’est encore un Burkinabè Abdoul Fatao Sawadogo qui a remporté l’édition 2010 de la Boucle du coton faisant du Burkina, le seul pays pour le moment vainqueur de toutes les éditions du tour.
L’étape de Orodara, la dernière du tour aura été celle de toutes les probabilités, de tous les calculs. Car tout était possible à  cette étape o๠les concurrents du maillot blanc de la SOFITEX que portait Abdoul Fatao Sawadogo (maillot de leader) étaient à  seulement quelques minutes de celui-ci. Il s’agit de Békaye Traoré du Sénégal, de Issaka Cissé et de Bachirou Kanté de Cà´te d’Ivoire, tous à  environ deux minutes du maillot blanc de leader. La Cà´te d’Ivoire a participé à  toutes les éditions de la Boucle du coton. Et depuis trois ans maintenant, c’est elle qui a toujours remporté l’étape de Bobo Dioulasso. Ce qui fait dire à  Georges Adou, deuxième vice-président de la Fédération ivoirienne de cyclisme que « le tour c’est pour le Burkina Faso et les autres équipes, mais Bobo Dioulasso, c’est pour nous (Cà´te d’Ivoire) ». Mais avant cette victoire ivoirienne, l’étape de Orodara a été à¢prement discutée.
Dès l’entame de la course, il y eut plusieurs tentatives d’échappées, d’attaques mais toutes annulées par un peloton mené par l’équipe du Sénégal comme depuis le début de la Boucle du coton. Sans doute le Sénégal avait-il un coût à  jouer. Mais les Burkinabè, avec des coureurs expérimentés comme Abdoul Wahab Sawadogo, Jérémie Ouédraogo, Hamidou Yaméogo, Saà¯dou Tall entre autres ont mis les bouchées doubles pour que le jeune Fatao conserve son bien.
C’est au sprint final que, profitant d’une crevaison de Abdoul Wahab Sawadogo, un des plus grands sprinters en Afrique et son ma&agraveître, Bachirou Kanté, a remporté cette étape qui revient pour la troisième fois consécutive à  la Cà´te d’Ivoire. Cette victoire ivoirienne est la seule étape remportée par les pays invités sur les huit étapes dont sept ont été remportées par le Burkina Faso. Auparavant, les jeudi et vendredi, deux étapes avaient été courues. La première longue de 75 km entre Boundoukuy-Dédougou et la deuxième longue de 87 km Bobo-Banfora. Toutes ces étapes avaient été remportées au sprint par Abdoul Wahab Sawadogo, le plus grand sprinter d’Afrique. A ces étapes, Fatao avait toujours gardé son maillot grà¢ce à  l’esprit d’équipe et de fair- play qui prévalait au sein des étalons cyclistes.
C’est au cours d’une cérémonie qui a connu la présence du Président de la Fédération burkinabè de Cyclisme Allassane Ouangraoua, du directeur général de la SOFITEX, Célestin Tiendrébéogo, du promoteur Francis Ducreux et du ministre des Sports et Loisirs Jean Pierre Palm, que les différents coureurs ont été récompensés. Une soirée de récompenses à  la hauteur de l’événement a été organisée pour célébrer le cyclisme et le talent des coureurs qui se sont illustrés ces dix jours durant.
Koyir Désiré SOME
Le Pays

Voir aussi

Les nouveaux COGES formés sur le thème : <>

A la suite de la cérémonie d’ouverture, les nouvelles recrues au compte de l’UNPCB ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *