Home / Actualités / Le Président de l’UNPCB donne l’exemple par l’action: environ 200hectares emblavés pour la culture de l’or blanc du Faso

Le Président de l’UNPCB donne l’exemple par l’action: environ 200hectares emblavés pour la culture de l’or blanc du Faso

Né en 1969 dans la province du Tuy, Bambou BIHOUN exerce avec passion depuis environ 40 ans le métier d’agriculteur ; un métier qu’il a appris à aimer en voyant son père le pratiquer.
Élu président du Conseil d’Administration de l’UNPCB en 2017, cet amoureux du coton de concert avec ses pairs du conseil d’administration et de son équipe technique, travaille à renforcer d’une part la cohésion des producteurs entre eux et d’autre part entre la faîtière et les différents acteurs de la filière.
Il s’est aussi donné pour mission de promouvoir véritablement la culture du coton en donnant l’exemple. Ainsi d’années en années, les superficies dédiées à sa production ne cesse d’accroître.
Allée à sa rencontre ce samedi 07 Août, c’est un champ d’environ 200 hectares avec une excellente physionomie que l’équipe composée de la chargée de communication de l’UNPCB et du Coordonnateur du réseau africain des journalistes et communicateurs de la filière coton a découvert.
Débutés le 01 juin , ses semis ont pris fin en juillet en dépit des aléas climatiques se traduisant par une mauvaise répartition des pluies et l’octroi tardif des engrais.
Grand producteur de coton, il est aussi grand producteur de céréales.
Porte-parole des producteurs, le président a confié à nos micros avoir reçu les plaintes de ces derniers liés au manque d’engrais dans certaines localités. Des démarches ont été donc été entreprises auprès de la SOFITEX et le problème résout dans la majorité des cas.
Les interpellations ont aussi porté sur l’état des voies de certaines zones retardant le ramassage du coton et le Président espère que cette année le problème ne se posera pas.
Il n’ a pas manqué d’inviter les producteurs à plus d’abnégation dans le travail afin de relever le défi d’une réelle relance de la production Cotonnière: <<un adage de chez nous dit que si on te lave ton dos il faut laver ton visage. Au regard du grand accompagnement de l’État se traduisant par l’apurement des impayés, l’augmentation du prix d’achat du coton graine, et la subvention du prix des intrants …, j’appelle l’ensemble des producteurs à travailler sans pause et sans trêve pour tenir haut le flambeau de l’or blanc>> dixit Bambou BIHOUN pour clore ses propos.

Voir aussi

Le Conseil d’Administration de l’UNPCB se prête à son exercice annuel de transparence

          Vue Présidium Réuni  au siège de l’UNPCB le jeudi 26 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *