Home / Actualités / Formation inaugurale: le discours de AProCA

Formation inaugurale: le discours de AProCA

L’intégralité du discours de AProCA à  la cérémonie d’ouverture du séminaire inaugural de l’Université du Coton.


DISCOURS DU PRESIDENT DE L’AProCA

Monsieur le Ministre délégué à  l’Enseignement technique et à  la formation professionnelle,
Monsieur le Gouverneur de la région des Hauts Bassins,
Monsieur le Haut commissaire de la province du Houet,
Monsieur le Maire de la commune de Bobo-Dioulasso,
Monsieur le Président de l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso,

Honorables invités ;
Chers partenaires ;
Chers collègues producteurs ;

Au nom de l’Association des Producteurs de Coton Africain,
Au nom des Producteurs de Coton du Burkina Faso,
Je vous souhaite la bienvenue à  Bobo-Dioulasso.
Ce jour voit la concrétisation du projet de l’université du coton avec cette première formation qui durera du 08 au 12 septembre 2008.
Je suis particulièrement heureux de la présence aux cà´tés des producteurs de coton de l’Afrique du Ministre délégué à  l’Enseignement technique et à  la formation professionnelle, preuve si besoin en était de l’importance que les plus hautes autorités du Burkina Faso accordent à  l’université du coton, et plus généralement aux producteurs de coton de ce pays, et travers eux, aux producteurs de coton de l’Afrique toute entière.
Monsieur le Ministre, transmettez au Gouvernement du Burkina Faso, la reconnaissance et les remerciements des producteurs de coton africains.
A nos partenaires, j’adresse mes vives salutations de gratitude et de reconnaissance qu’ils ont toujours manifesté à  l’endroit de AProCA. Permettez €“moi de citer la Fondation FARM, Fondation pour l’Agriculture et la Ruralité dans le monde et son partenaire HEC, l’université polytechnique de Bobo-Dioulasso et l’Association Cotonnière Africaine, ACA qui nous ont accompagnés dans la mise en place de ce projet.

Le projet de l’Université du Coton est une initiative de l’Association des Producteurs de Coton Africains (AProCA). Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, AProCA a sollicité et obtenu l’accompagnement de FARM qui s’est associé à  HEC.

Monsieur le Ministre,
Honorables invités ;
Chers partenaires ;
Chers collègues ;

L’organisation, les caractéristiques et les modalités de fonctionnement de l’Université du Coton ont été globalement validées par le Bureau Exécutif de l’AProCA au cours d’un atelier organisé à  cet effet en février 2007 à  Ouagadougou. C’est au cours de cette rencontre que la décision a été prise de faire à  Bobo-Dioulasso le siège de l’Université du Coton. Cette volonté a été concrétisée par la signature d’un accord de siège entre AProCA et l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso le jeudi 24 janvier 2008 sous la présence effective de plusieurs membres du Gouvernement du Burkina Faso avec à  leur tàªte, le premier ministre.
L’Université du Coton se veut et doit àªtre un outil stratégique au service des organisations professionnelles de producteurs de coton africains mais aussi des autres acteurs de la filière au sein des différents pays en Afrique. Ce projet est né de la volonté des producteurs de coton africains pour répondre aux besoins de formation des leaders, de l’ensemble des producteurs responsables à  divers niveaux, des cadres de leurs organisations, des autres acteurs de la filière. Je souhaite que cette constance soit gardée et partagée par tous.
Au cours de la tournée d’information et de sensibilisation que j’ai eu l’occasion de faire dans les pays membres de l’AProCA, je n’ai cessé de répéter à  mes interlocuteurs, producteurs, sociétés cotonnières, autorités politiques, que l’objectif ultime est que les africains s’approprient cet outil de formation pour en faire un véritable instrument de développement au service des populations africaines.
Monsieur le Ministre,
Honorables invités ;
Chers partenaires ;
Chers collègues ;
Cette formation n’est que le lancement officiel des activités de l’Université du Coton. D’autres formations suivront sur d’autres thèmes, toujours en rapport avec nos préoccupations communes dans les différentes filières cotonnières africaines. Je souhaite que les quelques jours de travaux que nous aurons ici, apportent un éclairage et un début de réponses à  nos différentes préoccupations.
Monsieur le Ministre,
Honorables invités ;
Chers partenaires ;
Au nom des producteurs de coton africains,
Au nom de l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina Faso,
Et en mon nom propre,
Je réitère mes sincères remerciements au Gouvernement du Burkina Faso pour l’honneur qu’il nous fait par votre présence, Monsieur le Ministre.
A tous nos partenaires qui ont bien voulu faire le déplacement jusqu’à  nous ce jour, je leur adresse ma profonde reconnaissance et ma gratitude pour les multiples efforts, techniques et financiers, qu’ils déploient sans cesse pour nous accompagner dans la réalisation de nos objectifs, dont le but ultime est et demeure que le producteur vive décemment des fruits de ses labeurs.
Je lance un appel aux dirigeants africains, aux institutions panafricaines d’intégration régionale, aux partenaires de bonne volonté, de nous accompagner dans la concrétisation et la pérennisation de cet outil de développement.

Je vous remercie.

François TRAORE

Docteur Honoris Causa

Président de AProCA.

Voir aussi

Les nouveaux COGES formés sur le thème : <>

A la suite de la cérémonie d’ouverture, les nouvelles recrues au compte de l’UNPCB ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *