Home / Actualités / JNP 2014 : 138 acteurs du monde rural décorés

JNP 2014 : 138 acteurs du monde rural décorés

Au lendemain de l’ouverture officielle de la 17ème JNP, le vendredi 11 avril 2014, le Chef de l’Etat a présidé le grand meeting avec les producteurs et la population de Fada. Au cours de la cérémonie officielle, le Président de la Chambre Nationale d’Agriculture, Seydou OUEDRAOGO, a, dès l’entame de son propos, souligné l’acte majeur posé par le Président du Faso, qui a répondu favorablement à  la demande de l’UNPCB en lui accordant l’exonération de taxes sur la valeur ajoutée et de Droits de Douanes pour l’acquisition de 300 tracteurs pour ses membres.

personnes_a_decorees.jpg

La cérémonie de décoration des acteurs œuvrant pour le développement rural a constitué le 2ème acte de la cérémonie officielle.
138 producteurs, agents d’appui du monde rural dont 87 du secteur agricole ont été décorés au cours de la rencontre. Ainsi, 4 producteurs de coton de la zone Est ont reçu les médailles de chevalier de mérite du développement rural. Au nombre de ces producteurs, SALAMBERE Mahamadi un membre du comité de contrà´le de l’UNPCB.

Le président du Faso a salué chaleureusement chacune des personnes décorées et à  remis des semences améliorées à  des représentants de producteurs et productrices des treize régions administratives du Burkina.

LES AGRICULTEURS RECONNAISSANTS

Mais avant d’assister aux décorations, Une série d’allocution a marqué le début de la cérémonie. Le gouverneur de la Région de l’Est, M. SOMDA Bertin a, dans ses premiers mots, souligné que la région qui accueil la 17ème édition d la JNP est la plus vaste région administrative du Burkina et pourtant est la 2è région la plus pauvre du pays.
L’économie de la région est fortement basée sur le secteur agricole.
La transformation agroalimentaire, bien qu’étant toujours au stade embryonnaire, suscite beaucoup d’espoirs dans la région. D’o๠la satisfaction des habitants de l’Est pour le choix de leur capital pour abriter la 17ème édition de la JNP.

Le président de la Chambre Nationale d’Agriculture, Seydou OUEDRAOGO, a quant à  lui, dès l’entame de son propos, remercier chaleureusement l’acte majeur posé par le Président du Faso, qui tel un « kun faya kun » a répondu favorablement à  la demande de l’UNPCB en lui accordant l’exonération de taxes sur la valeur ajoutée et de Droits de Douanes pour l’acquisition de 300 tracteurs pour ses membres.

Il a rappelé l’importance de la Chambre Nationale d’Agriculture et des Chambres Régionales dans l’organisation et le développement du monde rural. Cette institution de 39 membres, élus par plus de 32 900 délégués des 8000 villages du Burkina, est « le parlement des agriculteurs du Burkina Faso » a précisé son président. Il a plaidé pour un meilleur appui à  la CNA et à  ses démembrements.

La ma&agraveîtrise des coûts de production, la disponibilité et le stockage des produits agricoles, les changements dans les habitudes de consommation de la population burkinabè sont entre autres les voies qu’il propose pour relever le défi de la transformation.

Le Ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire a précisé que le thème de la 17ème JNP, à  savoir « Relever le défi de la transformation agroalimentaire pour accro&agraveître la compétitivité des produits nationaux sur les marchés : rà´le de l’Etat et du secteur privé » est en phase avec le contexte actuel o๠le secteur agro-alimentaire est vu comme une source de renforcement de la sécurité alimentaire, de création d’emplois et de revenus et de valorisation des produits agro sylvo-pastoraux et halieutiques.

stand_de_laiterie.jpg

Il ressort que 25% des unités industrielles du Burkina s’investissent dans l’agro alimentaire et fournissent près de 50% de la production industrielle totale de notre pays.

Le Ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire a souligné la stabilité politique, la sérénité et la paix dans la société burkinabè qui sont des conditions sine qua non pour la mise en œuvre des solutions proposées par les paysans et le développement global de l’agro-industrie.

LE PRESIDENT DU FASO S’ENGAGE POUR L’INVESTISSEMENTS DANS L’AGRICULTURE

La cérémonie officielle a été suivie de la visite de l’aire de foire par le Chef de l’Etat.
A sa halte au stand de la CPF, les animateurs qui y étaient n’ont pas manqué de le sensibiliser sur l’urgence, souligné aux dirigeants des pays africains, d’accro&agraveître l’investissement dans l’Agriculture. Une voie pour réaliser le ràªve d’une Afrique nourris par ses fils paysans.

La Première Dame et le Président du Faso ont reconnu la pertinence de la campagne en signant l’une des pétitions de la campagne « CULTIVONS ».

Une campagne que la CPF mène en partenariat avec OXFAM et le SPONG.

Plusieurs membres du gouvernement et Conseillers du Président du Faso ont apposé leurs signatures sur les fiches de pétition.

Voir aussi

Les nouveaux COGES formés sur le thème : <>

A la suite de la cérémonie d’ouverture, les nouvelles recrues au compte de l’UNPCB ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *