COMPOSANTE COTON DU PAFASP: L’UNPCB encouragée à  améliorer l’avancée du projet

Une mission de la Banque Mondiale, accompagnée du Secrétaire Permanent du Suivi de la Filière Coton Libéralisée (SP/SFCL) a consacrée une journée à  l’UNPCB. Elle a rendu visite à  des producteurs de coton de Bama puis a tenu une réunion de travail avec les responsables de la fa&agraveîtière des producteurs de coton. Cette visite entre dans le cadre de la revue de la composante coton en prélude à  la revue à  mi-parcours du Projet d’Appui aux Filières Agro-Sylvo-Pastorales (PAFASP).


Une mission de la Banque Mondiale, accompagnée du Secrétaire Permanent du Suivi de la Filière Coton Libéralisée (SP/SFCL) a consacrée une journée à  l’UNPCB. Elle a rendu visite à  des producteurs de coton de Bama puis a tenu une réunion de travail avec les responsables de la fa&agraveîtière des producteurs de coton. Cette visite entre dans le cadre de la revue de la composante coton en prélude à  la revue à  mi-parcours du Projet d’Appui aux Filières Agro-Sylvo-Pastorales (PAFASP).

La vendredi 26 février restera certainement une date que n’oublieront pas de sità´t les responsables de l’Union Départementale des Producteurs de Coton de Bama. Ce jour là , ils ont reçu la visite d’une mission de la Banque Mondiale, conduite par MM. TOURE Abdoulaye et MINK Stephen, et du Ministère du Commerce de la Promotion de l’Entreprise et de l’Artisanat, représentée par M YAMEOGO Wilfried, Secrétaire Permanent du Suivi de la Filière Coton Libéralisée (SP/SFCL). Dès leur arrivée à  Bama, les représentants de la Banque Mondiale et de l’Etat ont été conduits vers le tout nouveau magasin moderne de stockage d’intrants agricoles de l’Union Départementale des Producteurs de Coton de Bama.

devant le mgasin de l'UDPC Bama

Ce magasin, d’une valeur de 8 400 000 cfa, est l’un quarante quatre ouvrages réalisés au profit des producteurs de coton depuis le démarrage du Projet de Renforcement de la Filière Cotonnière du Burkina (PRFCB) cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Mondiale à  travers le PAFASP.
Les responsables de l’UDPC Bama ont fat part de leur pleine adhésion aux activités du PRFCB. L’UDPC a d’ailleurs contribué financièrement, à  hauteur de 25%, dans la construction du magasin. Cet ouvrage est d’une superficie de 98m2 et peut servir aussi bien pour le stockage des intrants agricoles que des récoltes.
Les décideurs de l’UDPC de Bama ont remercié l’Etat et ses partenaires pour leurs appuis concrets et n’ont pas manqué de saisir l’aubaine, que représente la visite de ces personnalité, pour évoquer les difficultés qui entravent le bon fonctionnement de leur structure, notamment l’absence de matériels informatiques, mais aussi démontrer de leur dynamisme. Ils ont ainsi présenté les activités qu’ils mènent de manière autonome, notamment la caisse d’épargne et de crédits, créée à  partir des fonds propres de l’UDPC. En réponse à  leurs doléances, la mission a promis de leur octroyer un ordinateur de bureau.
La délégation s’est ensuite rendue à  Soungalodaga, un village situé à  17 km de Bama.

aurevoir_auxmembres_du_GPCreduit.jpg

Sur le marché coton de ce village, la délégation s’est entretenue avec les membres du GPC Faso Djigui.

Dans l’après midi, la mission s’est rendue au siège de l’UNPCB pour une séance de travail avec le bureau exécutif et les techniciens de la fa&agraveîtière.

Reunion_BE_3reduit.jpg
Cette réunion a porté sur l’état d’exécution des activités du PRFCB. A l’issue des travaux, le Chef de mission a bien voulu faire part de ses premières impressions. « Grà¢ce à  ce programme [PRFCB], l’UNPCB a reçu beaucoup d’appuis surtout en terme de techniciens ; ce qui fait qu’elle est une organisation très professionnelle. Comme vous le savez il y a des changements à  la tàªte de l’UNPCB mais on ne le sent pas dans son fonctionnement courant car il y a beaucoup d’expertises internes [à  l’UNPCB] » a souligné M TOURE. Il a également fait des recommandations visant à  l’amélioration du taux d’exécution de certaines composantes du PRFCB. « Globalement on est satisfait des activités néanmoins, je dois dire que l’on peu améliorer l’avancée du projet pour atteindre tous les objectifs qui étaient visés » a conclu M TOURE de la Banque Mondiale.

UNPCB

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recent Comments

Aucun commentaire à afficher.