HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

Dans une logique de modernisation de l’agriculture

L’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) a tenu, le vendredi 18 octobre 2013 à  Bobo-Dioulasso, son assemblée générale ordinaire de l’année. En plus de la présentation du bilan 2012, les travaux ont porté sur l’adoption du nouveau logo de l’Union, l’élaboration du prochain plan quinquennal, et des informations sur l’arrivée prochaine de 300 nouveaux tracteurs, entre autres.


Un nouveau logo et un nouveau plan quinquennal pour l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB). Ces deux référentiels ont été adoptés par l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de l’Union, tenue le 18 octobre 2013.

L’AGO s’est également soumise au traditionnel exercice de dressage du bilan. Il en est ressorti qu’en 2012, le renforcement effectif des capacités des membres des différentes structures a favorisé une amélioration de la productivité. Cela a eu comme incidence, la production record de 630 000 tonnes de coton graine, hissant le Burkina Faso sur la plus haute marche des pays producteurs d’Afrique.

Cette prouesse est l’œuvre des groupements et unions départementaux et provinciaux de producteurs des différentes sociétés. C’est l’exemple de l’Union du Houet, première du pays avec 35 000 tonnes récoltées en 2012-2013. Cette performance au niveau national a poussé les acteurs à  se fixer comme objectif pour la campagne 2013-2014, une production de 730 000 tonnes.

Pour y arriver, il faut des équipements adéquats. Là -dessus, le président de l’UNPCB, Karim Traoré a indiqué que de màªme que les cadres de l’administration ont besoin des technologies les plus modernes pour àªtre efficaces, les paysans ont eux aussi besoin des tracteurs pour àªtre plus performants dans leur métier.

En réponse à  ce besoin exprimé, l’Etat burkinabè s’est engagé à  livrer 300 tracteurs à  prix subventionnés, cette année, aux producteurs. L’arrivée de ces équipements, prévue pour la mi-novembre à  Bobo-Dioulasso, selon le président de l’UNPCB, sera suivie de la distribution aux paysans, au mois de décembre. « Cette remise sera accompagnée de formations pour une bonne gestion et cela, dans la logique de la modernisation de l’agriculture », a affirmé M. Traoré.

Avec l’installation tardive des pluies cette année et les poches de sécheresse constatée çà  et là , l’UNPCB, dans ses missions régaliennes, voit de nouveaux défis dressés devant elle. Elle envisage, avec le ministère de tutelle, faire l’irrigation d’appoint.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *