HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

DEJEUNER DE PRESSE: LE MESSAGE DE L’UNPCB A LA PRESSE

Le Conseil de Gestion de l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina a convié la presse nationale et internationale à  un petit déjeuner. Trente trois (33) journalistes de vingt un (21) organes de presse ont répondu à  l’invitation de l’UNPCB. L’évènement s’est déroulé le jeudi 23 février 2012 à  l’hà´tel AMISO à  Ouagadougou.


L’intégralité de la déclaration liminaire lue par le président de l’UNPCB, M TRAORE Karim à  l’entame de la rencontre.

KarimTRAOREtreduit-4.jpg « Chers partenaires de la presse,
Mesdames et Messieurs,

Soyez les bienvenus à  ce petit déjeuner de presse que nous plaçons sous l’angle des traditionnels échanges entre l’UNPCB et les médias.
Mais avant de continuer, je voudrais, au nom du Conseil de Gestion de notre structure, vous présenter nos meilleurs vœux pour l’année 2012. Je voudrais aussi vous remercier pour l’intéràªt particulier que vous avez toujours su accorder aux producteurs de coton et partant, à  notre filière cotonnière dans son ensemble.

Chers journalistes,
Mesdames et Messieurs,

En ce début d’année 2012, il nous a parut important que nous vous rencontrions, pour d’une part, aborder avec vous la vie de notre fa&agraveîtière, d’autre part évoquer les défis qui se profilent à  l’horizon ainsi que les différents autres sujets ayant trait au milieu cotonnier et dont certains n’ont pas manqué d’animer par moments l’actualité nationale et internationale.

C’est dire que nous attendons beaucoup de cette rencontre de ce matin.
D’une part, qu’elle contribue à  sa manière, à  mieux faire conna&agraveître l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina qui, malgré sa décennie d’existence et les multiples efforts de communication initiés par ses premiers responsables, semble encore très mal connue des hommes de médias et du grand public.

D’autre part, qu’elle soit l’occasion pour nous d’apporter l’indispensable éclairage sur des situations qui ne sont pas toujours ma&agraveîtrisées par des acteurs extérieurs à  notre organisation.

Chers journalistes,
Mesdames et Messieurs,

Notre Union et notre filière reviennent de loin.
Après la crise traversée au cours de l’année 2011 et dont les conséquences ont été négativement ressenties sur la production initialement attendue donc sur les revenus des producteurs, il s’avère nécessaire que l’UNPCB et la Presse dans son ensemble, se rapprochent davantage.

Certes, les médias ont déjà  beaucoup fait pour nous et pour la filière cotonnière. Et nous leur en sommes très reconnaissants. Seulement, au regard de l’importance du rà´le que joue l’UNPCB; au regard de la place que le coton occupe dans notre agriculture et notre économie, sans oublier les passions qu’il soulève parfois, nous sommes tentés de dire et de reconna&agraveître qu’aucune action médiatique ne sera de trop. Surtout si elle va dans le sens d’une meilleure connaissance du monde des cotonculteurs, tout en contribuant au renforcement de la cohésion, à  l’apaisement des cœurs et à  la réconciliation.

C’est du reste dans cette optique qu’avant de vous donner la parole, nous avons jugé bon de vous faire une rapide présentation de notre fa&agraveîtière. Ses objectifs, son fonctionnement, ses activités et les défis pour l’année 2012.

Nous sommes convaincus que cette présentation contribuera à  enrichir les échanges qui suivront. En tout état de cause, nous pouvons vous rassurer ici que les portes de l’UNPCB vous seront toujours ouvertes, pour peu qu’on veuille se rapprocher d’elle.

Merci pour votre attention soutenue

Merci pour votre accompagnement

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *