HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

Historique du CEF dans la zone cotonnière

Le Conseil aux exploitations familiales (CEF) est une démarche d’économie rurale visant à  permettre aux exploitants agricoles d’optimiser leurs revenus et de rationaliser leurs décisions dans le cadre de l’élaboration des plans de campagne individuels.


Le Conseil aux exploitations familiales (CEF) est une démarche d’économie rurale visant à  permettre aux exploitants agricoles d’optimiser leurs revenus et de rationaliser leurs décisions dans le cadre de l’élaboration des plans de campagne individuels.

1- Historique

La toute première expérience de conseil dans la zone Ouest a consisté en un appui en 1992 du Projet de Développement Rural Intégré Houet- Kossi- Mouhoun (PDRI/HKM) et du CIRAD/INERA à  un organisme public de vulgarisation (CRPA). Cet appui a porté sur la redynamisation du service de la vulgarisation, et la recherche d’alternatives à  la méthode de « training and visit ». Au cours de cette expérience une trentaine de villages ont été touchés.
Cette expérience a permis d’élaborer les premiers outils et d’adapter la méthode du conseil d’exploitation. Auparavant, entre 1985 et 1990, la SOFITEX avait en son sein un projet de mécanisation intermédiaire qui utilisait des outils pour faire un conseil technique.
A partir des résultats prometteurs obtenus lors de l’expérience menée par le CRPA en 1998 l’UNPCB a souhaité s’approprier du CEF comme méthode d’appui aux producteurs. Cette initiative résultait de plusieurs constats :

 Faible niveau de technicité des producteurs,

 Non ma&agraveîtrise des principes de gestion de l’exploitation.

Pendant ce temps, la màªme réflexion faisait son chemin au sein de la SOFITEX. C’est ainsi que, les deux partenaires ont décidé d’unir leurs forces pour conduire une opération test de conseil d’exploitation dans le cadre de la filière cotonnière entre 2000 et 2002.
2- Les objectifs du conseil d’exploitation en son temps étaient

Pour la SOFITEX :

1. La stabilisation et l’augmentation de la production cotonnière par le renforcement de la capacité des producteurs à  raisonner leur assolement et l’appui technique pour la gestion du calendrier de travail, la fertilisation minérale et organique, la protection phytosanitaire du cotonnier.

2. La redynamisation du dispositif de terrain à  travers la formation des correspondants coton aux méthodes d’analyse globale des exploitations et aux méthodes participatives du conseil.

Pour l’UNPC-B :

1. Améliorer durablement le fonctionnement des exploitations par la formation des producteurs, l’échange d’expériences et l’expérimentation paysanne.

2. Favoriser le développement de la production agricole notamment celle du coton en vue d’améliorer le revenu des producteurs dans le cadre d’un système de production durable et de diffuser des innovations techniques adaptées aux conditions paysannes.

3. Responsabiliser les producteurs par le renforcement de leur capacité à  raisonner les étapes du cycle de gestion.

Pour la SOFITEX et l’UNPC-B, l’amélioration des systèmes de production par une meilleure gestion de la fertilité des sols.

Pour les producteurs pris individuellement, l’amélioration durable du fonctionnement des exploitations (réalisation des objectifs de l’agriculteur et de sa famille) par des actions techniques et la conduite de tests avec les producteurs et d’actions en vue de l’amélioration de leur revenu.

DIONOU Moussa Chargé du CEF à  l’UNPCB

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *