Historique du CEF: les acteurs et les outils

L’UNPCB et ses démembrements jouent un rà´le central dans le pilotage du dispositif. Ils participent dans le choix des GPC qui font le CEF en concertation avec les sociétés cotonnières.
Les comités de suivi régulier du dispositif au niveau départemental, régional et national permettent de trouver des solutions à  d’éventuels problèmes qui surviendront.


Les acteurs

L’Organisation Paysanne dans la gestion du dispositif

L’UNPCB et ses démembrements jouent un rà´le central dans le pilotage du dispositif. Ils participent dans le choix des GPC qui font le CEF en concertation avec les sociétés cotonnières.
Les comités de suivi régulier du dispositif au niveau départemental, régional et national permettent de trouver des solutions à  d’éventuels problèmes qui surviendront.

 Au niveau département, les élus et coges Conseillers en gestion assurent le suivi régulier des activités CEF, rendent compte au bureau des avancés et contraintes, participent aux comités départementaux de pilotage ;

 Au niveau régional, les élus régionaux, provinciaux et départementaux accompagnés par les IPG font un suivi afin de capitaliser les situations dans les différentes provinces pour le besoin de la tenue des comités régionaux ;

 Au niveau national, les élus en charge du CEF dans le conseil de gestion, les cadres UNPCB, le coordonnateur et le président veillent au quotidien à  la bonne marche des activités CEF en se donnant les moyens d’avoir des situations périodiques avec des actions concrètes sur le terrain. Ils participent aux comités nationaux en vu de définir les grandes orientations du programme avec les partenaires.

La cellule centrale
La cellule centrale reçoit les orientations du comité de pilotage national. Elle coordonne les activités des équipes régionales d’appui, forme, contrà´le, suit et met en réseau les conseillers.
La cellule centrale est représentée au sein de chaque Société Cotonnière.

Les conseillers CEF
Ils sont chargés de l’accompagnement des groupes de conseil à  travers un programme d’activités arràªté de commun accord avec les groupes, l’équipe régional d’appui, l’union départementale et la cellule centrale.

Le rà´le et les modalités de fonctionnement des différents comités évolueront en fonction du nombre de groupes engagés dans le processus et seront adaptés annuellement.

Les méthodes et outils
La méthode

La méthode de conseil mise au point au Burkina par l’équipe de recherche INERA/CIRAD, est une méthode d’accompagnement de l’auto-analyse technico-économique de l’exploitation par les producteurs. Le lien entre le technique et l’économique fait partie de la structure de la démarche bien que la phase de prise de conscience par le producteur des points de blocage dans le fonctionnement de son exploitation puisse duré durer 1 d’une à  deux2 campagnes. Ce n’est qu’à  la suite de cette prise de conscience que le participant peu volontairement envisager la modification de ses pratiques.

La démarche adoptée est le travail de groupe, valorisant le savoir paysan. Le conseiller met en avant les producteurs dans la conduite des thèmes techniques et joue le rà´le de facilitateur.

En dehors de certains thèmes techniques, le conseiller par des méthodes participatives, accompagne les producteurs dans l’apprentissage et la mise en œuvre des outils et méthodes du CEF. Cet apprentissage leur permet de réaliser les principales étapes du cycle de la gestion d’exploitation.

L’animation en groupe sera privilégiée tout en favorisant les échanges au sein des groupes de producteurs, l’observation (visite sur site) et le débat autour des pratiques.

Les outils

Pour la plupart des séances, trois types de documents ont été élaborés :

Un livret d’animation,

Un livret outil,

Des fiches de suivi des activités.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recent Comments

Aucun commentaire à afficher.