HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

Immersion dans les champs de coton des premiers responsables de l’UNPCB: les leaders donnent l’ exemple par l’action

C’est sous une pluie tant attendue par les producteurs de Safané, que le vendredi 06 août une équipe composée de la Chargée à la communication de l’UNPCB et du Coordonnateur du réseau africain des journalistes et communicateurs de la filière coton s’est rendue dans le champ de KOTE Zohe Drissa, 2ème vice président  de l’UNPCB; un champ au stade floraison.
C’est à Bona, un village situé dans la région cotonnière de Dédougou à 14 Km de Safané que ce passionné de la terre a emblavé 80 hectares pour la culture du coton pour cette campagne 2021-2022.
La période de semis s’étend du 03 juin au 02 juillet nonobstant quelques difficultés liées à la mauvaise répartition des pluies dans le temps et dans l’espace occasionnant de ce fait des resemis.
Les problèmes liés au manque de fertilisants et de semences ont « par la grâce de Dieu été résolu à temps. », nous rassure M.KOTE.
Quant à la question liée à la non-disponibilité des engrains décriée par nombre de producteurs dans la région cotonnière de Dédougou, le 2ème vice-président déplore la situation et confie que l’UNPCB a entreprise des démarches dans ce sens ; la raison principale de cette carence constatée étant due à la pandémie du covid-19. Cependant il reste optimiste que cela n’aura pas un impact négatif conséquent sur l’atteinte de l’objectif national fixé à 600.000 tonnes.
Monsieur KOTE espère un rendement de 02 tonnes à l’hectare : « de 85 hectares la campagne écoulée, avec un rendement de 1tonne500 à l’hectare, j’ai emblavé 80 hectares cette campagne car je veux consacrer mes efforts à l’optimisation du rendement » affirme t-il.
Le président de l’Union Départementale de Safané, SERE Abdoulaye mentionne comme difficulté majeure rencontrée dans son département en sus de la pluviométrie, l’octroi tardif des intrants à certains producteurs. Mais dans l’ensemble, tous restent confiants que si la pluviométrie est clémente, la campagne cotonnière sera fructueuse.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *