HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

1er_Vice_President_lisant_message_du_president.jpg

Journée du Coton: le message du président de l’UNPCB lu par le 1er Vice Président

« Notre honneur nous commande de nous montrer efficace en relevant avec aisance, sinon en dépassant l’objectif de près de 600 000 tonnes de coton graine à  fournir à  la fin de la campagne 2012-2013.
Nous le pouvons et l’avons déjà  fait, dans un contexte o๠les conditions n’étaient pas aussi favorables que maintenant….
Il est de notre devoir de veiller à  ce que les engrais qui nous sont donnés à  la moitié de leur prix réels, soient utilisés effectivement et principalement pour la production cotonnière ».


 » Mesdames et Messieurs, chers collègues élus et producteurs de coton,
Population de Karankasso Sambla,
Chers producteurs de coton,

1er_Vice_President_lisant_message_du_president.jpg M KOURA Yacouba, 1er vice président de l’UNPCB

Avant tout propos, permettez-moi de vous présenter les sincères excuses M Karim TRAORE, Président de l’UNPCB. Il considère comme un honneur et un privilège de coparrainer la Journée du Coton. Mais un empàªchement de dernière minute ne lui a pas permis d’àªtre avec nous ce matin.
Il me charge de vous transmettre ses salutations chaleureuses et d’àªtre son porte-parole en ce jour solennel.
Sur ce, je vous livre son message.

Monsieur le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale,

Je voudrais vous exprimer notre profonde reconnaissance pour la caution que vous donnez à  cette journée.
Votre présence effective à  nos cà´tés nous réjouit et nous rassure de votre intéràªt et du prix que vous attachez au travail des producteurs, premiers acteurs dans la filière cotonnière du Burkina.

Chers présidents et représentants des 27 Unions Provinciales de Producteurs de Coton constituant l’UNPCB

Je vous exprime mes vifs remerciements pour avoir répondu à  cet appel à  la mobilisation et à  l’engagement pour la production du coton.

Mesdames et Messieurs, chers producteurs,

En ce moment solennel, l’UNPCB tient à  exprimer sa gratitude à  l’Union Départementale de Karankasso Sambla pour l’initiative qui nous réunit ce jour.
A ce propos, je voudrais situer le sens de l’appui apporté par la fa&agraveîtière centrale dans l’organisation de cet événement inédit.

Lorsque l’Union Départementale de Karankasso Sambla, accompagnée des élus de son instance immédiatement supérieure, à  savoir l’Union Provinciale des Producteurs de Coton du Houet sont venues nous soumettre l’idée d’organiser une Journée dédiée au Coton, nous avons immédiatement manifesté notre accord et promis un soutien sans faille pour la tenue de la manifestation.

Nous avons annulé l’organisation d’un évènement similaire, qui était en projet, afin de donner à  la manifestation festive de Karankasso Sambla la dimension importante qui lui convient.
Cela, parce que la Journée du Coton qui commence ce matin a une portée très symbolique pour nous.

Une année après les évènements tragiques de 2011, des unions de producteurs de coton, qui ont fait preuve d’une remarquable hauteur d’esprit afin de taire les tensions, au cours de cette triste période, ont l’idée d’organiser un grand rassemblement pour célébrer la cohésion retrouvée et encourager à  la production du coton.
Il est de notre devoir de les accompagner dans la réussite de cette initiative.

Je me souviens encore des communiqués et des rencontres organisées par l’UPPC Houet pour dire à  ses membres de se mettre à  la production, cela en soutien à  l’appel de la fa&agraveîtière centrale. De plus, depuis novembre 2011, l’Union Provinciale et les Unions départementales de producteurs de coton de la province du Houet n’ont cessé d’œuvrer au renforcement des liens avec l’UNPCB.

Mesdames et messieurs, chers élus et producteurs de coton,

Nous vous avions annoncé, que l’un des objectifs de notre mandat consistera à  àªtre à  l’écoute des attentes de la base, nous disions également notre volonté d’appuyer les unions dans leur initiatives, surtout celles contribuant au rayonnement de la filière cotonnière.
Nous osons croire que l’initiative de l’UDPC Karankasso Sambla inspirera ses unions sœurs qui, avec les ressources dont elles disposent, pourront mener des actions d’envergure pour mobiliser et encourager à  la production du coton.

Chers producteurs,

Banderole.jpg

Le thème de la Journée du Coton qui est «Mobilisation, Professionnalisation des producteurs de coton pour une amélioration de la productivité de l’Or blanc », nous interpelle sur le rà´le que nous pouvons jouer au mieux afin de contribuer à  la Relance Durable de la filière cotonnière.

Il est dans nos capacités d’améliorer, dans nos champs, la productivité du coton.
Pour y arriver, il nous faut nous mobiliser et rester rigoureux dans la mise en œuvre des paquets technologiques appris afin d’àªtre plus professionnels.

Il est nécessaire que nous démontrions tout notre savoir faire, d’autant plus que nous avons une dette morale envers l’Etat et l’APROCOB.
Ils nous ont accordé une subvention de 22 milliards 573 millions de f cfa pour que les intrants soient accessibles aux producteurs de coton ; c’est à  nous de leur prouver qu’ils ont raison de nous faire confiance.
Je demande, Mesdames et Messieurs, à  ce que nous applaudissions fortement le gouvernement et l’APROCOB pour ce soutien significatif accordé.

Mesdames et Messieurs, Chers élus, chers producteurs de coton,

Notre honneur nous commande de nous montrer efficace en relevant avec aisance, sinon en dépassant l’objectif de près de 600 000 tonnes de coton graine à  fournir à  la fin de la campagne 2012-2013.
Nous le pouvons et l’avons déjà  fait, dans un contexte o๠les conditions n’étaient pas aussi favorables que maintenant.

Pour relever ce défi, il nous faut bien entendu mobiliser les ressources nécessaires, rassembler notre force et toute l’énergie nécessaire, mais il nous faut aussi nous résoudre à  opérer des changements dans certaines habitudes.

Chers producteurs de coton,

Il est de notre devoir de veiller à  ce que les engrais qui nous sont donnés à  la moitié de leur prix réels, soient utilisés effectivement et principalement pour la production cotonnière.
Il y va de notre crédibilité, de la confiance placée en nous et de l’avenir de notre filière.

Pour le faire, renonçons au gain immédiat, résistons à  l’attrait de la facilité, soyons patients, pensons aux projets que nous pourrons concrétiser, aux réalisations qui seront faites dans nos groupements et unions, dans nos villages, etc. si nous doublons ou triplons nos rendements de coton au champ.

Vos élus et le dispositif technique de l’UNPCB se tiennent à  votre disposition pour vous accompagner à  relever ce défi.
Je voudrais avant de terminer, remercier personnellement et au nom de tous les producteurs, M le Président de l’APROCOB, Directeur général de la SOFITEX, co-parrain de la Journée, pour le soutien constant à  la fa&agraveîtière des producteurs de coton dans la réalisation de ses objectifs.
Mes remerciements vont également aux partenaires qui ont contribué, financièrement et matériellement à  l’organisation de cette journée.
Merci chers partenaires institutionnels pour la grande attention que vous nous portez à  nous producteurs de coton, votre présence ce matin de week end à  Karankasso Sambla le démontre.

Chers élus des unions de producteurs de coton, chers producteurs de coton,

presidentCPF.jpg Parmi les invités, le président de la CPF (en boubou).

Pour clore mon propos, je voudrais dire notre engagement à  tous, producteurs de coton, à  relever le défi du plus du demi million de tonnes de coton graine à  produire cette saison.

Je souhaite une bonne campagne agricole avec les bénédictions du Tout Puissant.

Je vous remercie ».

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *