HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

Journée Nationale du Paysan: la réflexion était axée sur la diversification

Les 12, 13 et 14 mars 2009, la ville de Koudougou, dans le Centre Ouest, a abrité les activités de la 13ème édition de la Journée Nationale du Paysan. La Journée Nationale du Paysan est un cadre de dialogue entre le Président du Faso et les producteurs autour de leurs préoccupations majeures.

Organisée pour la première fois le 28 décembre 1993 sur initiative de l’Etat, elle a été instituée en une rencontre annuelle lors de sa quatrième édition en avril 1998 à  Dédougou.
De 1993 à  2009, treize rencontres entre les producteurs et le Chef de l’Etat ont pu àªtre organisées dans dix régions du Burkina.
La treizième édition qui se tient pour la deuxième fois dans la région du Centre- Ouest et pour la première fois dans la ville de Koudougou, a pour thème « la diversification de la production agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso : Alternatives pour la sécurisation des revenus des producteurs ruraux dans un contexte de crise ».
Dans le document introductif du forum il est dit que ce thème a été choisi au regard du contexte actuel. Les producteurs sont confrontés à  de nombreuses difficultés nées des dérèglements du commerce international, de la croissance de la population ouest africaine et de son urbanisation accélérée.
Ce thème fait également suite aux réflexions entamées lors de la douzième, onzième et dixième éditions qui ont portées respectivement , en 2008, sur l’intensification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, en 2007, sur la gestion durable des ressources naturelles et en 2006 sur la sécurisation foncière en milieu rural.

Les innovations de la treizième édition

Beaucoup d’innovations ont rendu particulière cette treizième édition.
une foire régionale agro-sylvo-pastorale a été organisée en marge des travaux. Elle visait à  mettre en valeur le savoir faire des producteurs ruraux et la richesse des potentialités agro-sylvo-pastorale du Burkina.
Les conventions de la phase II du plus grand programme de développement rural au Burkina, le Programme Nationale de Gestion des Terroirs (PNGT2) ont été remis aux gouverneurs des régions pour transmission aux communes rurales et ce, en présence du Président du Faso.
L’innovation la plus marquante a été le patronage de l’ouverture officielle des activités de la Journée Nationale du Paysan par le Premier Ministre et le Président de l’Assemblée Nationale du Burkina.

Les rencontres préparatoires

L’ouverture officielle des travaux de cette 13ème édition s’est déroulée le jeudi 12 mars 2009 dans l’amphithéà¢tre de l’Université de Koudougou. Elle a été présidée, pour la première fois depuis la tenue de la JNP, par le Premier Ministre, son Excellence Monsieur ZONGO Tertius accompagné par le Président de l’Assemblée Nationale, son Excellence Monsieur KABORE Roch Marc Christian.

Au cours de cette journée, plus de six cent producteurs, répartis dans entre le forum et les ateliers sectoriels, ont eu à  établir un diagnostic de la situation de la diversification des productions, à  analyser les axes prioritaires, la contribution et les responsabilités des différents acteurs, à  identifier les possibilités de soutien à  la diversification des productions agro- sylvo-pastorales et halieutiques et à  faire des recommandations en vue d’une mise en œuvre efficace et efficiente du processus de diversification des productions agro €“ sylvo €“ pastorales et halieutiques.

Le Ministre de l’Agriculture de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques a précisé, dans son allocution, que la réflexion sur la diversification de la production agro- sylvo-pastorale est nécessaire au regard des changements sur le marché agricole. Ces changements sont cette année accentués par la baisse des prix des produits d’exportation et la hausse des prix des produits de fortes consommations locales.
De ce fait, la diversification se présente de plus en plus comme une impérieuse nécessité, cela d’autant plus que les paysans du Burkina disposent de potentialités qu’ils exploitent peu.
Le Premier Ministre a rappelé que les préoccupations des acteurs agricoles constituent une priorité pour le Président du Faso, d’o๠sa présence effective à  chacun des rendez vous avec les paysans.

Le chef du gouvernement a aussi rappelé aux plus de six cent délégués des producteurs, leurs responsabilités à  cette importante rencontre. Ainsi, il les a exhorté à  réfléchir dans le sens de l’intéràªt de tous les producteurs car les conclusions et recommandations de leurs travaux vont servir de boussole au gouvernement dans ses décisions concernant les acteurs agricoles.

Le Premier Ministre a aussi salué la présence du Président de l’Assemblée Nationale à  l’ouverture des travaux de la Journée Nationale du Paysan. Sa présence, en plus de constituer une première, montre l’intéràªt des élus nationaux pour les problèmes des producteurs agricoles.
De son avis cela est un bon signe que les orientations, les projets élaborés à  partir des recommandations pourraient àªtre plus facilement compris par les représentants de la Nation.

Les conclusions des débats et les recommandations ont été présentées au Chef de l’Etat dans la matinée du samedi 14 mars 2009.

Rose SOMDA

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *