HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

La cohésion entre les organisations de producteurs de coton du Mali

En fin de mois septembre, je me suis rendu au Mali pour m’entretenir avec les responsables de leurs organisations de producteurs de coton. Là -bas, trois structures interviennent dans la représentation des producteurs de coton. Il s’agit de l’AOPP, du MOBIOM et de la dernière née l’Union Nationale des Sociétés Coopératives des Producteurs de coton du Mali (UN SCPC Mali).
L’AOPP est une structure à  dimension nationale au sein de laquelle existent des commissions par filières.
Chaque commission est animée par les acteurs de la filière qu’elle représente. L’AOPP a ainsi une commission coton qui est constituée de producteurs de coton.
Le MOBIOM, lui est née avec l’avènement de la promotion du coton biologique. Il a été crée pour représenter les producteurs de coton biologique et a été mis en place avec l’appui de Helvetas.
L’UN SCPC Mali, qui marque la volonté des professionnels de se structurer en coopérative, est la dernière née de toutes ses structures. Alors que la représentation de tous les producteurs de coton du Mali est l’une de ses principales missions, elle y arrive difficilement à  cause de l’intervention plus ancienne des deux autres structures dans ce domaine. Cette situation à  conduite à  l’interpellation adressée à  AProCA.
La cohésion et l’unification des producteurs dans les pays membres est l’un des objectifs de AProCA. J’ai effectué deux missions au Mali pour mieux comprendre le fonctionnement de la représentativité et contribuer à  renforcer la cohésion entre les organisations.
Heureusement, il existe des atouts pour que cette confusion de rà´le ne se transforme en crise.
En effet, une bonne partie des membres de l’AOPP sont également membres de la nouvelle union. L’autre atout est que AProCA a pris l’engagement de fédérer les initiatives sur le coton, de susciter des rencontres entre les acteurs, de s’accorder sur un programme d’échanges avec les structures crée pour ses initiatives comme le MOBIOM.
Les présidents des trois structures se sont réjouis de notre venue et ont pris l’engagement de pérenniser le cadre d’échange ainsi crée afin que les organisations de producteurs de coton contribuent à  la relève de la filière coton malienne. Ils reconnaissent l’UN SCPC Mali comme la structure faitière représentant le coton au Mali. Ils espèrent qu’elle arrivera à  les fédérer.
En tant que Président de AProCA, je suis satisfait que nous ayons contribué à  susciter la concertation. Cette synergie des organisations cotonnières du Mali contribuera certainement à  ce que la filière cotonnière Africaine devienne le modèle d’une structure favorisant l’unification des producteurs et la collaboration avec les décideurs.

Bobo Dioulasso, le 20 décembre 2008

François TRAORE
Docteur Honoris Causa
Président de AProCA

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *