HACKED BY
GÖKTÜRK NEFERLER TİM

MEVZU BAHİS
VATANSA;

GERİSİ TEFERRUATTIR!

BİZLER VAR OLDUKÇA,
SİZLERE RAHAT UYKU YOK!

LEGION-SWEAZY-FLENDEX

L’UNPCB MEMBRE FONDATEUR

Un réseau des Organisations de la Société Civile de lutte contre la désertification et la gestion durable des terres a été mise en place au Burkina Faso.
La rencontre portant sur cet objet s’est tenue les 20 et 21 mai 2010 dans la salle de conférence de l’hà´tel Palm Beach, à  Ouagadougou. L’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB) y était représentée par un membre de son Conseil de Gestion en la personne du trésorier général M. SINI Moussa et par la chargée de programme amélioration de la fertilité dans les exploitations biologiques de la zone cotonnière du Burkina, Mme ZOUNGRANA Delphine.

L’atelier pour la création d’un réseau des organisations de la société civile de lutte contre la désertification et la gestion durable des terres a été organisé par le Comité Ad’ hoc (CA) à  travers le Centre Ecologique Albert Sweitzer (CEAS) Burkina, avec l’appui technique et financier du SP/CONEDD et du Mécanisme Mondial (MM). En rappel, le CA a été mis en place lors de l’atelier de concertation des OSC tenu en 2008, en vue de mener la réflexion sur les textes constitutifs du réseau des OSC. L’objectif principal de l’atelier était la création formelle du réseau des OSC de lutte contre la désertification (LCD) et la gestion durable des terres (GDT).
Placé sous la présidence du Ministre de l’environnement et du cadre de vie, l’atelier a été présidé par Mme la Secrétaire Générale du MECV. Cet atelier a regroupé une soixantaine de participants issus de l’administration centrale, des partenaires des projets et programmes, des organisations de la société civile.
Le représentant du Comité Ad’ hoc a, dans son mot introductif, rappelé que le processus de Rio a mis en exergue l’approche participative comme condition pour un développement durable et l’implication des acteurs de la Société Civile dans la définition et la mise en œuvre des politiques. Ainsi, c’est pour mieux s’impliquer que les OSC sont en effervescence au niveau international et ceci ne pouvait manquer de toucher les OSC du Burkina. Depuis 2003, et après plusieurs tentatives, le processus a été finalement lancé à  l’atelier des OSC en avril 2008 avec les partenaires dont le SP/CONEDD et le Mécanisme Mondial (MM). Il a terminé son mot en précisant que cet atelier est l’aboutissement du processus de création du dit réseau.
Ce fut ensuite à  Mme la secrétaire générale du MECV de prononcer le discours d’ouverture au nom de son Ministre empàªché. Elle a tout d’abord salué l’initiative des OSC de se mettre en réseau en précisant l’intéràªt de son ministère de disposer désormais d’un interlocuteur unitaire dans le domaine des politiques de la lutte contre la désertification et la gestion durable des terres. Elle a rappelé que la Société Civile (SC) a joué un rà´le clé dans la négociation dans le cadre de la Convention Cadre contre la désertification (CCD). Elle est reconnue comme acteur incontournable dans la Lutte Contre la Désertification (LCD) et la Gestion Durable des Terres (GDT) en raison de son expérience et de sa proximité avec les producteurs. Pour terminer elle a ajouté que ce dynamisme permet au réseau d’àªtre un outil d’une grande utilité dans le cadre de la mise en œuvre des actions et stratégies de LCD et la GDT.
Au cours de la première journée, les travaux ont consisté à  la présentation du rapport d’activités du comité ad’ hoc puis à  une série de communications sur les possibilités et opportunités qui s’offrent aux OSC au plan national et international.
Le deuxième jour, les participants ont été invités à  élire du bureau de la Coordination nationale des OSC.
Un présidium constitué de Président : Monsieur Sawadogo Alfred PCA de SOS-Sahel Burkina
Assesseur : Madame Nébié Mariam du Ministère des Ressources Animales (MRA)
Assesseur 2 : M Tiemtoré Sylvestre du SPONG a été mis en place pour conduire les travaux d’amendement et d’adoption des textes statutaires et procédé aux élections.
Les élections ont donné les résultats suivants :
Président : M Ouédraogo Elisée
Secrétaire Général (SG) : M Cissé Boubacar de CRUS
SG adjoint : Ouédraogo S Florent de l’AVD (Association des Volontaires pour le Développement)
Secrétaire à  Information, Communication,Organisation (ICO) : Diallo Ousséni de Green Cross
Adjoint à  l’I C O : Sawadogo Tasséré de Association Ecologique Ouahigouya
Trésorière : Kaboré Kadiatou/Héma du Réseaux Femme et Environnement (REFEM-Burkina)
Trésorier adjoint: Ouédraogo Mathieu
Le nouveau bureau a à  travers son président a remercié les OSC présente pour la confiance placée en eux et a demandé l’adhésion de tous en vue d’une bonne atteinte des objectifs visé par ce réseau. Il a aussi rappelé aux OSC présents qui sont les membres fondateurs du réseau de s’activer à  l’envoie au plus tard le 27 Mai 2010, de la copie de leur récépissé afin que les démarches de reconnaissance officielle du réseau puisse àªtre entreprises auprès de l’administration.
A la suite du bureau de la coordination nationale du réseau des OSC, la représentante du mécanisme mondiale, a remercié les participants à  l’atelier et rappelé que le mécanisme mondiale sera aux cà´tés du réseau pour l’aider à  atteindre ses objectifs et/ou mobiliser d’autres acteurs en faveur du réseau. Le mot de clà´ture a été prononcé par le président de la coordination nationale et la séance levée aux environs de 16h10 mn.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *